Rapidement aujourd’hui, nous devrions quitter notre terrain actuel pour nous installer quelques mètres plus loin, plus bas … Juste traverser l’autoroute …

L’occasion de revenir quelque peu sur cet ancien terrain qui nous accueille depuis la création du club.

Au départ, le terrain est partagé en 3 : le CISPA utilise la partie gauche, La JF la partie droite et le TAC est installé au centre.

Au bout de quelques années, le CISPA et la JF désirent se rapprocher de leurs autres structures. Ainsi, la JF déménage au Bordage Lunau, le CISPA plus près du lac de Ribou. Nous sommes donc seuls sur le terrain.

Au cours des années, le nombre d’archers augmente et le nombre de cibles sur le terrain aussi.

Les anecdotes sur ce terrain sont nombreuses …
Entre les diverses constructions de cibles et les erreurs de métrage entraînant l’obligation de creuser à nouveau (et oui ! les premières cibles avaient les pieds enterrés !!!) pour déplacer une buse, les rencontres particulières de gens en tenue tout aussi particulière, les incendies de cibles et les pompiers qui en renversent une autre, les voitures cachées derrière les cibles, les voitures incendiées (et les cibles aussi …), les installations de gens de voyage … le terrain a vu passé de nombreuses scènes !!! Et sommes-nous au courant de toutes ???

Revenons seulement, grâce aux photos de Pierre sur un des moments les plus marquants : la construction de l’autoroute …

A cette époque, notre ancien terrain et le nouveau ne sont séparés que par un petit grillage et il arrive quelques fois que l’on retrouve des balles de golf sur notre terrain. La route qui mène à Ribou est à la même hauteur que les terrains, le pont n’existe pas, bien-sûr !

L’année des travaux est particulière sur le terrain. D’un jour à l’autre, des buttes de terre de plus de deux mètres de haut sur quelques dizaines de mètres de long sont déplacées d’un côté à l’autre du terrain et les entraînements se font très souvent dans la poussière !

Il fallait être passionné et motivé !!!

Quelques photos de cette année particulière.
Merci à Pierre pour ce petit retour en arrière !!!